Curd Jürgens an seine Mutter Marie-Albertine ("Moussia"). Graz [1949]

Curd Jürgens an seine Mutter Marie-Albertine (“Moussia”). Graz [1949]

Curd Jürgens an seine Mutter Marie-Albertine ("Moussia"). Graz [1949]

Curd Jürgens an seine Mutter Marie-Albertine (“Moussia”) während der Dreharbeiten zu PRÄMIEN AUF DEN TOD (1950). Graz [1949]

Ma chère petite maman, je tiens en mains ta lettre de 14 Aout et, comme Dieu merci c’est dimanche, je me dépeche à t’écrire. Je suis à GRAZ où je tourne comme metteur en scène mon film, qui me fait un travail fou (c’est le même film que je voulait tourner à Wiesbaden l’an dernier) et vraiment je n’ai pas une minute de temps pendant la semaine. Judith est à Salzburg où elle joue avec grand success aux festivals. Nous allons nous divorcer[,] je vis ici avec cette jeune fille de laquelle je t’ai écris dans la dernière lettre. La vie est dure, ma chère motschilein et je ne suis pas ds [= dans] de très bons draps. Nous, Judith & moi, nous avons essayés, depuis que je t’ai écris, deux fois à recommencer notre vie ensemble, mais rien ne laisse se coller et nous avons décider de finir d’un coup quoique il y a beaucoup de difficultés après une vie comme la nôtre. Maintenant je ne l’ai pas vu depuis deux mois et je ne sais pas encore comment on va s’arranger avec la villa à Grinzing qui appartient à

Curd Jürgens an seine Mutter Marie-Albertine ("Moussia"). Graz [1949]

Curd Jürgens an seine Mutter Marie-Albertine (“Moussia”) während der Dreharbeiten zu PRÄMIEN AUF DEN TOD (1950). Graz [1949]

moitié au père Holzmeister et à moitié à moi. Je rentrerais dimanche prochain à Vienne pour prendre les dernières prises de vue pour le film, dans les rues de Vienne et je vais voir plus clair.

Toujours encore je compte parti pour les États-Unis au I. octobre mais je ne me réjouis pas avant d’être installé dans le bâteau qui pars de Gène [= Gênes]. Espérons[-]le!

et si tout tombe bien je te revenai vers le ^0 où 15 octobre. En tout cas je t’envoie un télégramme avant de quitter.

S’il t.p. embrasse Jeannette pour le 20 Aout. Je souhaite qu’elle va miuex et que la mauvaise ituation changera. J’espère que l’officier du state department m’aidera de prendre où de changer où de recevoir quelques ____ pous vous qui nous aiderons chez-vous .

Motschilein il y a tellement à raconter que je sais pas où commencer mais si Dieu vieux [= veut] deux mois au plus tard tu pourra[s] m’écouter et me poser tant de questions que tu veux. En attendant

mille, mille baisers de ton

Fils

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Eine kleine Rechenaufgabe: * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.